Pratiques de valorisation des laboratoires

Enquête sur les pratiques de valorisation des laboratoires

(Franck Charron, SPV DR1, 03/01/2011)

L'enquête sur les pratiques de valorisation, effectuée auprès des laboratoires SHS par le Service du partenariat et de la valorisation (SPV) de la délégation Paris A, est déployée dans le cadre d'une action locale qui vise à identifier et à préciser les possibilités de partenariat et de participation à des appels à projets des laboratoires.

Partenariat et valorisation sont étroitement liés dans la mesure où les résultats issus d'un partenariat, notamment avec une entreprise, débouchent souvent sur une valorisation immédiate grâce à une appropriation par l'entreprise elle-même. De plus, le savoir-faire accumulé au cours du partenariat et la diffusion des résultats permettent, selon un cercle vertueux, de développer de nouveaux partenariats.

La démarche du SPV comporte 3 étapes : état des lieux de l'existant, identification des potentiels et analyse.

  1. Etat des lieux de la valorisation existante
    En amont de chaque visite de laboratoire, le SPV recense ses partenariats antérieurs à partir d'extraction de la base nationale « Partenariat » dont il dispose. Il analyse ensuite les types de contrat concernés (collaboration, prestation, etc.), les partenaires (entreprises, administrations, association, etc.) et la fréquence de ces partenariats (distinction entre partenariats isolés et partenariats renouvelés).
    Par ailleurs, il analyse les consultances dont il a connaissance afin de recenser les objectifs poursuivis (expertise pour résoudre un problème technique, donner un avis, etc.).
    Enfin, il essaie de se donner une idée des thèmes de recherche du laboratoire à partir des données figurant sur Labintel et, s'il existe, sur le site internet du laboratoire.
    Le but de cet état des lieux est de faire un premier repérage des thèmes porteurs du laboratoire et d'apprécier leur visibilité vis-à-vis de l'extérieur.
  2. Identification avec le laboratoire des potentiels de valorisation
    Le SPV organise des rencontres avec les directions des laboratoires SHS afin de discuter librement du partenariat de recherche et de la valorisation des compétences et résultats de leur unité.
    La discussion sur le partenariat s'effectue sur la base de l'état des lieux préalablement effectué par le SPV et peut s'élargir aux partenariats non formalisés par des conventions ; par exemple, les partenariats existants avec d'autres laboratoires ou les expertises scientifiques réalisées de manière fortuite, sans contrepartie financière.
    Le SPV essaie ensuite de repérer avec le laboratoire les activités qui peuvent relever de la valorisation et qui ne seraient pas clairement identifiées comme telles. L'entretien conduit à balayer tous les champs possibles de l'expertise et du conseil, de discuter des objectifs poursuivis par certaines publications clairement dédiées à la vulgarisation et non comptabilisée en tant que publications scientifiques, de la participation à des conférences, des expositions et animations diverses.
    Même si, afin de conduire l'entretien, le SPV utilise une grille comprenant différentes actions de valorisation, la discussion reste ouverte afin de permettre au laboratoire de faire part de toutes les activités qui lui paraissent relever de la valorisation.
    En fin d'entretien, le SPV valide avec la direction du laboratoire les thèmes porteurs au vu de l'activité de valorisation identifiée.
  3. Analyse : quel type de valorisation ?
    L'objectif du SPV est de conduire les laboratoires visités à réfléchir avec eux à une stratégie de valorisation pour leur unité. Cela passe par la recherche des pistes possibles pour améliorer la valorisation de l'unité, puis la mise en place d'un plan d'action.

L'enquête auprès des laboratoires a débuté au cours du dernier trimestre 2010. Seuls 3 laboratoires ont pu être visités. Il est donc encore trop tôt pour en livrer un rapport détaillé. Toutefois, deux constats peuvent déjà être signalés à l'Institut des SHS.

  • Il est difficile d'effectuer un recensement exhaustif des pratiques de valorisation qui comprennent certaines activités pour lesquelles aucun retour ou rapport n'était demandé jusqu'à présent aux agents. Des chercheurs nous ont signalé faire état d'activités de valorisation dans les rapports d'activité de leur unité, avec toutefois le sentiment que cela n'a pas été ou ne sera pas pris en compte par les tutelles. Il est vrai que jusqu'à présent aucun outil de recensement sur les pratiques de valorisation n'avait été développé et RIBAC pourrait avoir toute son utilité sur ce point.
  • Force est de constater qu'il y a un manque de visibilité des thèmes clés et de l'expertise des laboratoires visités vis-à-vis de l'extérieur. Hormis l'inexistence d'un répertoire des compétences dédiés au SHS (dont la pertinence resterait à démontrer), c'est la qualité des sites web qui peut être remise en cause au regard du fonctionnement des moteurs de recherche. Un dialogue préalable, tel qu'effectué par le SPV, est indispensable pour mettre en évidence les thèmes porteurs. Cependant, un laboratoire qui voudrait réellement entrer dans une démarche de valorisation de ses compétences pourrait avoir besoin d'un accompagnement spécifique sur les aspects communication.
Sous rubriques
Enquête auprès des unités propres et mixtes de l'InSHS : rap...
Téléchargez le rapport intermédiaire au format PDF Téléchargez la présentation powerpoint des résultats lors de la réunion d...